Amis campingcariste, bonjour.

Ce site (modeste) décrit la réalisation d'une carte de commande pour réfrigérateur de campingcar (RM6505 ou équivalent). Cette carte contrôle le mode de fonctionnement en 12V/220V/gaz.
Je tiens d'abord à bien insister, ne pas vous lancer dans cette réalisation si vous n'êtes pas bon bricoleur et si vous n'avez pas  un minimum de compétence en électronique.
J'insiste aussi sur le fait que je ne viendrai pas chez vous réparrer votre frigo !
Vous êtes entierrement responsable de votre réalisation.
Ce montage m'a coûté une trentaine d'euros (au lieu d'environ 500€). A ce jour je ne suis plus en possession du montage car j'ai changé de campingcar. Ce montage a été réalisé par d'autres et adapté par certains pour des modèles différents de frigo. Si j'ai beaucoup d'échange de mail au départ, j'ai ensuite peu de retour ... c'est dommage.
Vous êtes toujours là ?
Votre frigo est en panne et avant d'accuser la carte de contrôle, il faut vérifier quelques éléments.
Commencons par bien comprendre le fonctionnement de votre frigo. Le schéma simplifié (cliquer ici)
Votre frigo fonctionne par absorption, dans ce cas, on chauffe un liquide avec une résistance électrique, cas du 12v ou 220v, ou avec une flamme, cas du gaz. Il y a donc une résistance pour le 12v (J sur le schéma) et une pour le 220V (K sur le schéma). Ce liquide va s'évaporer dans la tuyauterie et fabriquer du froid. Pour en savoir plus sur ce mode de fonctionnement, allez faire un tour sur Wikipedia (cliquer ici).Ces résistances consomment environ 180w à 200w sur les grands modèles de frigo. Il faut faire un branchement en direct pour vous assurer du bon fonctionnement de chaque résistance. Il faut attendre au moins 1 à 2 heures pour vérifier que le froid arrive bien.
Le capteur de la température est généralement une CTN (à gauche sur le schéma repéré A2-B2), c'est à dire une résistance dont la valeure varie inversement avec la température. Cette résistance CTN va former un diviseur de tension avec une résistance raccordée au +5v du montage. Cette variation de tension est appliquée à l'entrée de conversion analogique/numérique du microcontrôleur du montage, un Pic16F88. Il est courant et pas très cher. Cette partie est à adapter si votre frigo n'est pas un RM6505. On m'a d'ailleurs signalé des valeurs de CTN différentes de ce que j'ai mesuré. Si je devais refaire la carte, je remplacerai cette CTN par un capteur plus évolué comme le LM35. Le Pic va mesurer la tension grâce à son convertisseur et par logiciel, on retourne la variation. On a donc une valeure numérique proportionnelle à la température.
Ici vous pouvez voir le schéma disponible à la fin de la documentation du frigo (cliquer ici).
La carte électronique est alimentée par le 12v permanent.. Le 12v après contact (repéré D+ en bas sur le schéma) indique qu'on a mis le contact et qu'on peut fonctionner en 12V. La résistance de chauffe en 12v est alimentée via un relais de puissance situé en général en bas du frigo (O sur le schéma). En fonctionnement sous 12v, quand le moteur est en marche, la carte commande ce relais. Vous ferez les tests utiles pour vérifier le bon fonctionnement de ce relais. Le 220v arrive directement sur la carte (Let N sur le schéma) et via un relais sur celle-ci, arrive à la résistance. La carte électronique étant tropicalisée (noyée dans une résine) vous pourrez vérifier le bon fonctionnement en 220v, par contre si ce mode est défectueux, à part la résistance, vous ne pourrez rien tester. La carte détecte la présence du 220V et ce mode est prioritaire dans son fonctionnement. S'il n'y a pas de 220V, la carte va tester la présence du 12V (D+) et basculer dans ce mode de fonctionnement. Sinon, c'est que vous êtes à l'arrêt et sans branchement 220v, on passe donc en mode GAZ.
Phase 1, on commande l'ouverture de l'électrovanne de gaz via les connecteurs 1 et 3 du connecteur à 4 plots du bas.
Phase 2, on commande les étincelles pour allumer le gaz via l'allumeur repéré N sur le schéma. Cet allumeur génère des impulsions de haute-tension à la fréquence de 2 à 3 par seconde. L'électrode se trouve positionnée dans la flamme, si le gaz s'enflamme alors la flamme se comporte comme une diode.
Phase 3, l'allumeur détecte le passage d'un courant de l'électrode vers la masse. L'allumeur stop les impulsions de haute-tension puisque le gaz est en flamme. Si ce courant disparait, ce qui indique que la flamme n'existe plus,  l'allumeur recommence son cycle et redémarre tic tic tic ...
Phase 4, l'allumeur sort une impulsion synchrone avec les étincelles sur sa patte GL (tic tic tic ...). Après ouverture du gaz, la carte détecte qu'il y a des impulsions sur GL, ces impulsions ne peuvent durer au delà d'un certain temps. Si dépassement, on passe en mode sécurité, on coupe le gaz puis alerte lumineuse ou/et sonore.
La régulation de température est indépendante du mode de fonctionnement et nécessite deux seuils. Un seuil haut à partir duquel on doit faire du froid, et un seuil bas à partir duquel on arrête de refroidir. Le réglage de température consiste à déplacer ces 2 valeurs vers le haut ou vers le bas. Comme vous vous en doutez, le frigo possède une forte inertie. Il faut tenir compte de cette particularité en régulant la température avec une plage de 2°c. Cette valeur a été calculé au pif (!), je n'ai rien trouvé sur le net et aucune réponse du constructeur. Le programme actuel tient compte de 2 seuils mais je n'ai pas eu le temps d'inclure la fonction de variation. Le programme est donc bloqué pour fonctionner entre 5 et 7 °c.
Voici le schéma que je vous propose.(cliquer ici), ce schéma est au format Kikad téléchargeable en bas de page.
Ici le plan de câblage (cliquer ici) et ici la carte prête pour les essais (cliquer ici).
Explications du schéma:
En haut à gauche, l'interrupteur de marche-arrêt. Il est double car un des contacts sert à mettre à la masse l'alimentation de l'éclairage intérieur. Sur l'original, c'est certainement un contact de relais ou un transistor qui réalise cette fonction. Pour se rapprocher de l'original, il est  possible de remplacer ce double inverseur par un relais commandé par le switch on-off de la facade. Le signal moteur-on correspond à D+, on le rabote à 5v, on le tire à 0 par défaut avec une résistance et on le raccorde à une des entrées du Pic. Au dessus, le régulateur 5v pour le Pic et la logique. Ensuite il y a la commande en 220v. Le signal chauff220v du Pic commande un relais électronique (ref JGC-5F). D'abord il y a commutation à 0 du secteur, gain de place et alimentation en 5v. Vous trouverez un tas d'équivalent, vérifiez qu'il intègre la résistance d'alimentation de la diode. Ensuite 2 connecteurs à 4 plots qui transportent le signal GL, commande allumeur, commande électrovanne, th-reg non utilisé. En dessous, 3 relais pour commander le relais de puissance en 12v, la commande de l'électrovanne et l'allumeur ht. Des leds en parallèles permettent de visualiser l'état des relais, inutiles en fonctionnement normal mais indispensables pendant la mise au point. Vous pouvez ne pas les installer, mais je vous les conseille.
Sur la gauche vous avez remarqué le Pic (16F88). En plus des signaux dont on a parlé, j'ai ajouté une led indiquant un état, grace au clignotement on sait qu'on est pas planté... J'ai ajouté également un buzzer, par les différents bip on sait que tout va bien, on est aussi alerté en cas de panne de gaz. Cette led et ce buzzer sont optionnels, à vous de voir. A droite du Pic il y a le branchement de la CTN pour la mesure de la température,si votre frigo est un autre modèle, il faudra soit adapter en fonction de votre frigo, soit modifier les valeurs de seuils dans le programme. Faute de temps je n'ai pas pu tester le remplacement de la CTN par un LM35, ce qui aurait permis une lecture direct de la température. Sous le Pic il y a 2 plots pour forcer le mode en 220v. Dans mon cas c'est un simple inter on-off qui fait le travail. Il est possible, comme sur l'original, d'automatiser cette détection. Je vous donne le schéma (cliquer ici). Sous le Pic, il y a un composant marqué Gmov 250v, ce composant est un écrêteur ultra-rapide. Il reçoit le signal GL de l'allumeur et protège le montage. Ce signal traverse un condo de 10nf/400v puis une résistance de 1M pour déclecher le monostable câblé en re-déclenchable. La sortie du monostable permet de savoir s'il y a des étincelles. Tout le reste se réalise dans le Pic via son programme écrit en C. Ce Pic doit être programmé avec le fichier Hex ci-dessous.
Voilà, c'est pas vraiment compliqué.  Avec un peu de temps j'aurai remplacé l'inter M/A par un relais, ajouté le circuit de détection de présence 220v, remplacé la ctn par un LM35 et repris les 2 boutons + et - de réglage de température. Quelqu'un d'un peu plus doué que moi en circuit imprimé peut aisément caser tout sur la carte. Il est certainement possible de reprendre la même disposition de connectique que l'original.
Je vous souhaite bonne chance.

Je suis joignable ici --> projetfrigo@free.fr

le schéma + carte au format Kicad (ici).
le source du programme en C (ici).
le fichier .hex à mettre dans le Pic (ici)